/ Le lycée






Projet d’établissement

2012 - 2015

 

PREAMBULE

Le lycée Maximilien-Vox est situé au 5, rue Madame - PARIS VI, au cœur de Saint-Germain-des-Prés. Il s’inscrit pleinement dans la vie culturelle et artistique de ce quartier qui est restée vivante et bouillonnante grâce notamment à la présence de nombreuses écoles d’art, de galerie, de librairies et de maisons d’édition. Pour nos élèves et nos étudiants, cette situation privilégiée est une opportunité de rencontres et de découvertes, favorisant une ouverture culturelle qui nourrit leur formation.

Le bâtiment, construit en 1886, a d’abord abrité une école primaire. A l’école communale de garçons s’ajoute, en 1942 un cours complémentaire industriel du Livre. L’école forme des doreurs, des imprimeurs, des relieurs et des typographes.
En 1963, le cours de dessin de la rue Saint-Benoît s’installe au 5, rue Madame. L’ensemble devient au fil des ans le collège du Livre et des Arts Graphiques.
En 1987 l’établissement est baptisé Lycée Maximilien-Vox, Lycée du Livre et des Arts Graphiques. En 2012, il devient le Lycée Maximilien-Vox, Lycée d’Arts Appliqués, du Design de Communication et des Industries Graphiques.
Cette évolution est le témoin d’un développement intégrant les transformations du système éducatif, le renouvellement des pratiques artistiques et du design et enfin les bouleversements des moyens technologiques.

L’identité de notre établissement s’est ainsi affirmée au cours de son histoire par le contenu de ses formations en arts graphiques puis en arts appliqués et en design mais aussi et surtout grâce à une ouverture sur la création contemporaine et ses mutations.
Elle se fonde sur la volonté de maintenir une synergie entre nos différentes formations professionnelles et technologiques.

Dans l’avenir, nous voulons que nos formations continuent à s’enrichir mutuellement en s’appuyant sur les valeurs et les savoir-faire qui ont forgé la spécificité de notre école.
Nous souhaitons continuer à faire évoluer les formations complémentaires actuelles mais aussi développer les filières post-bac afin d’offrir des parcours de formation approfondis et cohérents, préparant au mieux nos élèves aux métiers du futur.

AXE 1 : CONSTRUIRE ET ENRICHIR LE PARCOURS DE CHAQUE ELEVE

1.1. FAVORISER LA REUSSITE SCOLAIRE

L’équipe pédagogique affirme sa volonté de mobiliser les élèves et les étudiants sur des objectifs communs d’apprentissage et d’exigences scolaires :

Des habitudes de travail et de rigueur :

  • Etablir, avec l’ensemble de l’équipe éducative, un protocole commun pour  définir les exigences et le respect des délais pour le rendu des travaux.
  • Porter ce protocole à la connaissance de tous.
  • Communiquer avec les familles des élèves en difficulté.
  • Apprendre à travailler en temps limité : mise en place de devoirs communs, épreuves de bac blanc, à l’oral comme à l’écrit dans les matières d’examen.
  • Aménager l’emploi du temps sur des périodes particulières (révisions pour les examens).
  • Favoriser l’accès aux ressources numériques.
  • Accroître l’équipement informatique des salles d’arts appliqués.
  • Maintenir un niveau technologique performant.


Une aide individualisée :

  • Un soutien personnalisé peut être dispensé aux élèves dans différentes matières d’enseignement où sont constatées des difficultés ou des lacunes.
  • Une proposition de tutorat peut être faite à certains élèves, pour remédier à une absence de méthodologie ou d’organisation dans le travail.
  • Mobiliser les élèves et les étudiants sur des objectifs communs du mieux vivre ensemble.
  • Instaurer un climat d’écoute, de confiance et de communication.
  • Respecter les intérêts de l’élève, ses motivations.
  • Soutenir l’élève dans son engagement et dans ses efforts pour apprendre et devenir un adulte responsable.
  • Favoriser l’adhésion au règlement intérieur ; la discipline est aussi une forme de civilité quand elle repose sur un principe de réciprocité entre les élèves et les adultes.
  • Insister sur l’importance de l’assiduité et de la ponctualité pour la réussite des élèves.
  • Communiquer les règles de savoir-vivre et les protocoles d’utilisation du matériel et des locaux à tous les acteurs de l’établissement, sur l’ensemble des lieux d’apprentissage.

1.2  ENRICHIR SON PARCOURS

HISTOIRE DES ARTS

Nos élèves bénéficient d’un environnement culturel et artistique exceptionnel : patrimoine architectural, musées, théâtres, bibliothèques, galeries, lieux du design…
Dans le cadre des enseignements obligatoires, les activités pédagogiques sont nourries de cette richesse. Mais nous souhaitons proposer davantage aux élèves curieux d’une connaissance artistique plus profonde et désireux d’une immersion dans ce patrimoine grâce à l’option facultative « Histoire des Arts ».

Objectifs :

  • Fonder une culture artistique personnelle.
  • Favoriser la rencontre avec les œuvres et les artistes.
  • Eduquer le regard.
  • Placer l’élève en position active devant le monde.
  • Etablir des liens pour éclairer le présent.
  • Maîtriser les repères historiques et culturels indispensables pour comprendre les œuvres.

Moyens :

  • Parcours artistiques.
  • Visites de monuments.
  • Musées : collections et expositions temporaires.
  • Recherches documentaires, exposés.

INTRODUCTION A LA PHILOSOPHIE

Le programme du baccalauréat de la série design et arts appliqués décline plusieurs objectifs, entre autres une créativité stimulée, une recherche permanente de l’originalité, en lien avec des consignes et des contraintes précises d’environnement, de matériaux, d’ergonomie…Il note également l’importance de savoir communiquer ses intentions, ses hypothèses et ses démarches de création. C’est dans ce cadre que nous avons souhaité mettre en place une introduction à la philosophie pour les élèves des classes de Seconde puis de Première. Au-delà d’une simple anticipation à la préparation de l’épreuve de philosophie du baccalauréat, nous souhaitons initier nos élèves le plus diversement possible à la pratique de l’analyse méthodique et critique de ce qu’il leur est donné d’observer mais aussi de penser.

Objectifs :

  • Développer une réflexion personnelle méthodique et rigoureuse.
  • Aider à la construction d’un raisonnement structuré et autonome.
  • Adopter une attitude plus active vis-à-vis des savoirs.
  • Apprendre à développer dialectiquement sa propre pensée.
  • Développer l’esprit critique.
  • S’engager dans une réflexion responsable et citoyenne.
  • Soutenir la curiosité, et l’ouverture sur le monde.
  • Inciter à une réflexion axiologique systématique.

Moyens :

  • Découvrir, à l’aide des textes des grands auteurs, l’univers philosophique.
  • Analyser les problématiques en jeu dans ces textes.
  • Eclairer philosophiquement certains thèmes ou sujets développés en arts appliqués.
  • Apprendre à problématiser ce que l’on a à penser.
  • Travailler la rigueur de la langue (écrite ou orale).
  • Travailler la précision de l’argumentation.

1.3 CONSTRUIRE SON PROJET D’ORIENTATION

Nos élèves sont de fait en s’inscrivant au lycée, désireux de se former dans le domaine des arts appliqués, ou dans celui des industries graphiques. Leur projet d’orientation est donc en principe ancré dans ce domaine.
Pour autant, nous devons contribuer à enrichir leurs représentations des activités professionnelles et les mettre en contact avec tous les possibles en ce qui concerne les  poursuites d’études, les métiers du design, de la production graphique ou imprimée. Nous devons les aider à construire une image positive d’eux-mêmes et accompagner leur ambition scolaire.

PROGRAMME D’ACTIVITES

Classes de Seconde :
Stage d’observation en fin d’année dans une entreprise liée au domaine des Arts Appliqués pour les élèves volontaires.

Classes de Première :
Participation des élèves aux portes ouvertes des établissements parisiens, aux forums et salons des étudiants.

Classes de Terminale :

  • Participation des élèves aux portes ouvertes des établissements parisiens, aux forums et salons des étudiants.
  • Réunion d’orientation destinée aux élèves de terminale et à leurs familles, en février, à laquelle participent la conseillère d’orientation et d’anciens élèves du lycée, qui viennent témoigner de leur poursuite d’études ou de leur activité professionnelle après l’obtention du bac STD2A.  
  • Entretien individuel avec la conseillère d’orientation psychologue.
  • Elargissement du cadre d’information aux grandes écoles, Beaux-Arts, Arts Déco…

FILIERE PROFESSIONNELLE

  • Visite d’entreprises.
  • Travail avec l’association EGEE (Entente des Générations pour l’Emploi et l’Entreprise) : Accompagnement d’une classe de 1ère Bac Production graphique dans la recherche de stage en entreprise. Forum des métiers organisé par les parents d’élèves.


AXE 2 : LE LYCEE MAXIMILIEN-VOX, QUELLE IMAGE ?

2.1. VALORISATION DE LA CHAINE GRAPHIQUE

Le lycée Maximilien-Vox possède dans ses locaux l'ensemble des acteurs de la chaîne graphique et le matériel nécessaire pour la fabrication d’objets imprimés. Chaque élève peut suivre toutes les étapes de réalisation d’un projet, de la création à la réalisation. Les professeurs favorisent la collaboration entre les différentes sections pour valoriser les compétences des élèves et permettre une meilleure cohésion au sein du lycée.

Ainsi, l’équipe pédagogique souhaite :

  • Développer des projets associant les élèves du professionnel et du technologique, de la conception et à la réalisation (cartes de vœux, affiches des portes ouvertes, projets ponctuels).
  • Organiser des rencontres entre les élèves des deux filières autour d’un projet commun et créer une synergie.

2.2. VALORISER LES PRODUCTIONS DES ELEVES

L’établissement favorise la présentation des travaux des élèves et des étudiants :

Dans le lycée :

  • Par l’exploitation des vitrines situées dans le hall d’entrée du bâtiment rue Madame, pour présenter régulièrement des travaux d’élèves.
  • Par l’organisation de présentations ponctuelles en salle de réunion accessibles à tous les lycéens de l’établissement.
  • Par l’organisation annuelle de portes ouvertes.

À l’extérieur :

  • Par l’activation des échanges avec le monde professionnel.
  • Par la présentation des réalisations des élèves à l’extérieur par exemple : à la Mairie du VIe arrondissement (carte de vœux de l’arrondissement).
  • Par la participation à des expositions : mairie du XIIIe.
  • Par la création d’une maison d’édition qui permet de diffuser commercialement les ouvrages imprimés.

2.3  DEVELOPPER LA COMMUNICATION

Objectifs :

  • Construire une image dynamique.
  • Faire mieux connaître le lycée et ses formations.
  • Elargir la communication : un espace interactif.

L’actualisation du site Internet et la création d’un nouveau logo ont permis de décliner une nouvelle identité visuelle tournée vers la communication.
La trame du site évoque les pages d’un livre pour la part traditionnelle et historique des métiers du livre mais convoque également la trame vidéo d’un écran d’ordinateur pour la mise en valeur des nouvelles technologies. Sa couleur chaude suggère le dynamisme et la créativité des lycéens et des professeurs. Le gris rappelle l’encre et le métal des machines d’impression. Les repères de coupe et l’orthogonalité des pages renvoient aux métiers de l’édition. Le nouveau logo représente un livre ouvert.
Ce site a pour objectif de mettre à disposition de l’information et d’être le reflet de la vie de l’établissement : galerie des travaux d’élèves, galerie photos, voyages, vie du lycée, descriptif des formations, renseignements administratifs.
Il se veut l’illustration de  notre projet éducatif : former des élèves et des étudiants dotés d’esprit critique, de capacités de création, pratiquant des relations harmonieuses avec leur environnement et capables de formuler des réponses inédites.
Un espace d’interactivité permettra notamment aux familles de mieux communiquer avec l’établissement.

Participation à des forums d’orientation pour valoriser les formations professionnelles des industries graphiques, notamment la production imprimée.


AXE 3 : APPRENDRE DU MONDE ET S’Y INSCRIRE

3-1 CONNAITRE LA VILLE DE PARIS

La situation enviable de l’établissement au cœur du quartier Saint-Germain-des-Prés à Paris est pour les élèves qui effectuent leur scolarité à Maximilien-Vox une opportunité remarquable.
A proximité immédiate de la rue Madame, des bâtiments et des lieux culturels nombreux mais aussi une activité commerçante de choix permettent aux élèves et aux étudiants d’appréhender le monde de l’édition, du design autant que l’histoire de l’art et du patrimoine. Par le bus ou le métro sont accessibles les plus grands musées parisiens : le Louvre, le musée d’Orsay, le musée des Arts Décoratifs et bien d’autres.

Tous les enseignants ont à cœur d’ouvrir au plus grand nombre l’accès aux musées, aux salles d’exposition, aux boutiques choisies mais aussi aux salles de cinéma ou de théâtre.
L’ouverture sur l’entour permet aux élèves, dont certains habitent la grande couronne, de se confronter aux œuvres et de mieux saisir les enjeux de la formation qu’ils ont choisie.
Cette médiation permet de se forger une opinion de visu mais surtout, d’aiguiser la curiosité et l’appétit de chacun autant que de souder chaque classe grâce à des émotions et des souvenirs partagés.

Plus qu’une ouverture cet ancrage doit constituer le point d’appui de tous nos enseignements et contribuer à renforcer notre spécificité et notre identité.

3-2 OUVERTURE A L’EUROPE ET A L’INTERNATIONAL

Cette ouverture européenne et internationale est indispensable à nos élèves. Les métiers du design dépassent les frontières de l’hexagone. Les séjours à l’étranger sont un point d’appui  complémentaire à l’enseignement des langues mais font aussi partie intégrante du volet culturel de l’établissement. Projets de longue haleine, ils sont aussi projets de découverte d’institutions qui permettent de retour à Paris de porter un regard différent sur celles qui nous entourent. Le voyage scolaire contribue à la mise en œuvre de savoirs, la découverte d’un pays et de sa culture, d’une ville, de son architecture et son infrastructure, d’une langue ; il permet également la cohésion du groupe classe rassemblé autour d’un projet longuement préparé, et à l’élève d’appréhender les règles de vie en collectivité et de développer son autonomie.

C’est aussi un moyen d’atteindre des objectifs du programme du niveau concerné, en s’intégrant toujours dans une démarche plus large : projet d’établissement, travaux interdisciplinaires, recherches en amont, mise en application sur place de compétences acquises (dessin à vue, croquis, couleur, prise de vue), collecte et communication visuelle des informations historiques, textuelles et iconographiques, réinvestissement au retour dans diverses matières, exposition des travaux lors des Portes Ouvertes de l’établissement.

Ainsi, nous souhaitons que chaque élève pendant les trois années de sa scolarité au Lycée  participe au moins à un voyage culturel.

3-3 FORMER LE CITOYEN DE DEMAIN

En vue d’accroître la participation et la responsabilisation des élèves, l’accent est porté sur l’action éducative et la vie scolaire.

L’analyse des modalités d'organisation dans l’établissement nous amène au constat suivant : l’éducation citoyenne repose essentiellement sur l’équipe de vie scolaire.

Nous devons donc développer des actions qui impliqueront toute l’équipe pédagogique et feront vivre « la notion de vie scolaire » dans son acception la plus large :

  • Contribuer à l’éducation à la citoyenneté
  • Contribuer à la socialisation de l’élève
  • Contribuer au développement de l’autonomie de l’élève

L'APPRENTISSAGE DE LA CITOYENNETE

L’évaluation des dispositifs de délégation, de représentation des élèves et les actions citoyennes réalisées indique que nous devons renforcer le nombre des situations orientées vers l’apprentissage de la citoyenneté.

- Les délégués élèves : élections, formation, participation
Il est proposé aux élèves délégués des classes de seconde une formation pour les aider à bien connaître leurs droits et devoirs, le fonctionnement du lycée, et comment remplir leur rôle au sein de l’établissement. Notre accompagnement vise à susciter leur participation aux différentes instances de l’établissement, comme le Conseil d’établissement et tous les conseils qui en dépendent.

- Le conseil de la vie lycéenne :
Chaque année une campagne d’information est organisée pour favoriser l’investissement des élèves dans le cadre du CVL (Conseil de Vie Lycéenne). Cette structure est un espace de dialogue et une force de proposition, elle encourage la responsabilisation et la prise d’initiative des élèves délégués dans l’établissement. L’écoute et le soutien de la part de l’équipe éducative doivent leur permettre de mener à bien la réalisation de projets capables de rassembler tous les élèves du lycée.

- Le règlement intérieur et son élaboration :
Les élèves sont conduits à respecter les consignes qui leur sont données dans le règlement intérieur du lycée, aussi bien pour que la vie quotidienne collective se déroule bien, que pour bénéficier au mieux des divers enseignements disciplinaires qui leur sont dispensés.

- Des actions spécifiques :
L’action « Initia - Droit » apporte aux élèves des classes professionnelles des informations visant à les responsabiliser dans le domaine du droit.
En ce qui concerne la santé, des actions sont proposées aux élèves de 2de pour la prévention des conduites à risques.Le CESC réfléchit à ce sujet, pour proposer des actions aussi adaptées et efficaces que possible.

DE L'APPRENTISSAGE DE LA CITOYENNETE A L'EDUCATION CITOYENNE.

La mise en place de situations d'apprentissage de la démocratie et de la citoyenneté est nécessaire mais il ne faut pas se limiter à ce cadre  d'apprentissage, surtout lorsqu'il s'agit de comportements, d'attitudes, de conduites pour la vie entière. La formation de nos élèves « futurs citoyens » impose de ne pas se contenter de dispenser des connaissances en plus, mais bien de repenser des modalités pédagogiques, éducatives et d'organisation autour de la citoyenneté.

Notre pédagogie se veut responsabilisante, respectueuse du droit de chacun, porteuse de sens. Elle demande et valorise l’effort et l’engagement de l’élève, fait appel à son esprit critique et à sa raison.

Ainsi, nous devons nous attacher à faire vivre, au quotidien, des situations d'apprentissage qui intègrent des notions porteuses pour l’éducation citoyenne :

  • La démocratie à l'Ecole, ses limites, le négociable et le non-négociable.
  • Citoyenneté et rapports professeurs–élèves.
  • Citoyenneté et notion d’exemplarité.
  • Les rapports conflictuels et la médiation.
  • Citoyenneté et sanctions.
  • La parole de l'élève.
  • Le respect du droit et le droit au respect.
  • Notion de solidarité.


L’APPRENTISSAGE DE L’AUTONOMIE

L’éducation que nous souhaitons offrir aux élèves vise l’accroissement de son autonomie et de sa capacité d’être responsable de sa personne.

Les conditions de fonctionnement du lycée  permettent cet apprentissage dans plusieurs espaces :

  • Deux sites d’enseignement géographiquement distants.
  • Absence de sonnerie marquant les début ou fin de cours.
  • Différents lieux d’enseignement de l’EPS.
  • Pas de restauration scolaire sur place.
  • Les nombreuses sorties culturelles.

3-4 EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE

Les enjeux éducatifs et les principes du développement durable sont désormais inscrits dans les programmes d'enseignement, dans une continuité pédagogique qui permet aux élèves de s'approprier les connaissances et les compétences de futurs citoyens sous l'angle du développement durable, tout au long de leur scolarité.

Dès 2007, nous nous sommes inscrits dans cette démarche globale de développement durable en initiant un projet auprès des classes de 2nde Bac Pro dans le cadre de l’enseignement des sciences physiques. Nous souhaitons poursuivre dans cette voie et l’amplifier en associant l’ensemble de la communauté éducative et en accentuant l'ouverture sur l'extérieur par le partenariat.

Objectifs :

  • Donner au futur citoyen les moyens de faire des choix, d'agir de manière lucide, critique et responsable tant dans sa vie personnelle que dans la sphère publique.
  • Participer localement à une mutation de fond de la société et comprendre les interdépendances environnementales, économiques, sociales et culturelles à l'échelle mondiale.
  • Donner aux élèves des clés de compréhension des grands déséquilibres planétaires  et  encourager leur réflexion sur les moyens d'y remédier par des actions locales.
  • Extraire les élèves du temps court pour leur faire appréhender la nécessité de penser l'action et ses conséquences à court, moyen et long terme.
  • Aboutir à terme à l'attribution par le comité académique de la reconnaissance E3D.

Moyens :

  • Mise en place de projets éducatifs de développement durable  favorisant les approches interdisciplinaires et transversales : travail sur la problématique des risques qui ne cesse de s'enrichir, en particulier avec l'émergence et l'abondance de risques psycho-sociaux et sanitaires liés aux comportements d'addiction, aux gestes et aux jeux dangereux, aux mésusages d'Internet.
  • Elargissement des partenariats avec les différents acteurs publics et privés du champ du développement durable.
  • Mise en œuvre d’une démarche environnementale dans l’atelier d'impression.
  • Développement de travaux qui permettent d'entrer dans la réalité culturelle des activités humaines et de croiser les notions d'esthétique, de patrimoine et de durabilité.